Version dépliant

Pour adopter un animal

La SPA accueille plusieurs milliers d’animaux par année.  Dans le cadre de sa mission, elle s’efforce prioritairement de trouver un nouveau foyer pour ces animaux.  Les frais d’adoption sont abordables, et contribuent à ce que la SPA maintienne ses services. Depuis 2001, plus de 41 000 animaux ont été adoptés!

Pour y apporter un animal trouvé ou pour y confier votre animal si vous devez vous départir

Les citoyens peuvent venir y placer leur animal s’ils ne peuvent plus prendre soin, ou porter un animal trouvé dans les secteurs desservis par la SPA de Québec.  Étant une organisation compétente et professionnelle ayant acquis, au fil des ans, une grande expertise ; elle opère un refuge animal déjà fonctionnel depuis de nombreuses années qui accueille les animaux domestiques de la région, étant le refuge officiel de plusieurs municipalités.

Pour la diversité et la qualité de ses services

> Malgré ses ressources limitées, elle dessert loyalement les gens de la région depuis 1875. Son refuge animal est ouvert au public et elle offre un service d’urgence sur la route 24 heures sur 24 donné par des agents de contrôle qualifiés et bien identifiés.

> Elle offre, prioritairement aux personnes ayant adopté un animal de la SPA, des services conseils donnés par des techniciens en santé animale pendant une période suivant l’adoption, ainsi qu’une excellente garantie sur la santé, offerte  par le biais de notre vétérinaire. En tant qu’organisme de bienfaisance, les services qu’elle offre sont majoritairement non taxablesElle établit des partenariats pour notamment favoriser l’adoption des animaux

> Elle offre un service de location de cages de capture sécuritaires ainsi qu’un service de relocalisation de la petite faune (ratons laveur, etc.).

> Elle s’efforce de sensibiliser la population à l’importance de la vie animale et à une saine cohabitation avec l’homme. Elle aborde des thèmes tels que la stérilisation, la micropuce et l’importance du port du médaillon (licence municipale) pour favoriser la réclamation des animaux perdus et comme outil de contrôle de la surpopulation animale.

> Elle offre, dans diverses municipalités, un service de recensement des populations animales et d’émission de licences.

> Elle peut procéder aux inspections pour cruauté animale ou pour le bien-être animal (P-42) sur l’ensemble du territoire des villes qu’elle dessert.  Des constables spéciaux accrédités par le ministère de la Sécurité publique ainsi que des inspecteurs nommés par le MAPAQ agissent à ce titre.

> Elle est membre de l’AQSS, l’association québécoise des SPA et SPCA, qui notammentm travaille à l’amélioration des lois, telle la loi 54 déposée par le Ministre Paradis du MAPAQ, en juin 2015, loi qui a permis d’améliorer le statut d’un animal. Cette loi précise qu’un animal n’est plus considéré comme un objet, mais comme un être doué de sensibilité et ayant des impératifs biologiques.

Pour l’aider

Elle est un organisme indépendant ne recevant aucune aide financière d’un palier gouvernemental. Elle ne se finance strictement par ses propres activités. Les dons remis à la SPCA de Montréal ou d’autres organisations, ne se rendent pas à la SPA de Québec. Elle a, dans le passé, évoqué à plusieurs reprises les rénovations à apporter à son refuge.  Il apparaît maintenant essentiel d’agir afin de ne pas nuire à la santé des animaux et pour continuer sa mission.

À propos de la SPA

  • Fondée en 1875, elle est un organisme sans but lucratif géré par un conseil d’administration composé entièrement de bénévoles ayant des expertises professionnelles variées (finances, vétérinaire, etc.) et des habiletés de gestion démontrées.

Sa mission est d’améliorer la qualité de vie des animaux domestiques en contribuant à leur santé, leur bien-être et leur sécurité et ce, tout en éduquant et en sensibilisant la population à l’importance de la vie animale.

> Elle collabore étroitement avec les différents corps policiers et responsables municipaux.

> Elle a la capacité d’assurer le bien-être de plus d’une centaine d’animaux par jour, en leur apportant des soins tant préventifs que curatifs, prescrits par son vétérinaire, et administrés par les techniciens en santé animale.

> Elle est munie d’un système de communication permettant aux citoyens de pouvoir la contacter en tout temps, minimisant les délais d’intervention.